Crise de névralgie intercostal : comment reconnaître cette douleur intense au niveau des côtes ?

La névralgie intercostale est une douleur thoracique à hauteur des nerfs intercostaux. Elle peut être très douloureuse et gâcher la vie des personnes qui en souffrent.

Nous allons vous faire connaître cette douleur à travers les explications du Dr Charlotte D’Huart, médecin référente dans l’émission “La Grande Forme.”

Situation de la douleur

“Entre vos côtes, il y a des petits muscles intercostaux qui sont utiles pour ouvrir la cage thoracique et la relâcher. Ces muscles sont innervés par les nerfs intercostaux. Dans ces nerfs intercostaux, il y a ce qu’on appelle “des branches perforantes”: elles perforent le muscle pour aller innerver la peau de votre paroi thoracique.A l’endroit où elles perforent, elles rentrent dans un petit tissu fibreux et parfois, ça se coince. Et c’est là, qu’apparaît cette fameuse crise de névralgie intercostale selon Dr Charlotte.

Comment reconnaître une névralgie intercostale ?

C’est assez identifiable. Généralement, c’est une douleur intense qui varie en fonction des personnes. Elle est souvent ressentie comme un “coup de poignard”. Ça peut être une douleur assez impressionnante et ça pince. C’est très différent de la douleur d’un infarctus. Lors d’un infarctus, la douleur ressemble plutôt à quelque chose qui pousse. Tandis que dans les cas des névralgies intercostales, c’est surtout une douleur “respiro-dépendante”. Ça veut dire que quand vous respirez ou vous rigolez, vous avez plus mal. Vous avez tendance à mettre votre main ou ça fait mal. C’est assez caractéristique. Dans 70/100 des cas, les névralgies sont unilatérales et durent maximum 30 minutes.

A quoi est-ce dû ?
Il y a plusieurs raisons :

Une des plus fréquentes : c’est la crampe costale qui est plutôt d’origine positionnelle. C’est le stress qui va provoquer une petite crampe et on va la ressentir de manière brutale.
L’entorse costale : elle apparaît lors d’un étirement, d’une torsion, d’une toux.
Certaines névralgies intercostales peuvent être virales. Par exemple dans la maladie du zona, la peau du nerf est infectée.
Certaines douleurs peuvent être costales. Autrement dit, vous avez ce qu’on appelle : une entorse de la côte. A ne pas confondre avec un problème qui vient du côté vertébral !
Les femmes enceintes sont plus sujettes à ce phénomène. Pendant la grossesse, la place de l’utérus prend beaucoup de place et la cage thoracique doit s’ouvrir.

Quels sont les remèdes ?

On peut faire des étirements.
Pour soulager ces petits nerfs perforants qui passent dans les côtes, il y a la technique du chat. C’est une technique de yoga assez connue : vous faites le chat, comme s’il était fâché. Vous faites le dos rond et puis vous basculer le bassin dans l’autre sens et vous tirer la nuque vers le haut.

Position du chat

On peut également appliquer de l’argile verte en faisant des cataplasmes que l’on vient déposer sur la douleur.
Le magnésium peut également aider en cas de névralgies intercostales causées par le stress. Par contre, le magnésium n’aidera pas sur les douleurs musculaires à proprement parler.

Faites attention au baume du tigre qui peut soulager, mais être très allergisant !
Si les névralgies intercostales sont fréquentes, pensez à aller consulter votre médecin.

Voici ce que c’est la névralgie intercostale et ses remèdes.Abonez sur Time for Africa pour ne manquer nos prochains articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 9 =