INTERVIEW Tendresse Bouenissa

Qui es tu ?

Bonjour,
Je m’appelle Tendresse Bouenissa, je suis consultante marketing. J’accompagne les porteurs de projets sur leur business plan et j’aide les entrepreneurs à se développer sur internet.
Après avoir été entrepreneure dans le e-commerce, j’ai aujourd’hui pour ambition d’inspirer les femmes et hommes qui souhaitent entreprendre, les aider à aller au bout de leurs aspirations. J’organise aussi des événements pour rassembler et unir les entrepreneurs, des événements dans lesquels ils obtiendront de précieux de conseils et de la motivation de la part d’entrepreneurs prestigieux qui ont réussi, dans le but de leur permettre de poursuivre dans leur démarche.

Mon site officiel : https://mypartnerz.com/
Mon blog : https://maviedentrepreneur.blog/
Le site de l’événement : https://grandspeedmeetingdesentrepreneurs.com/

Depuis que tu as décidé d’entreprendre comment se déroule ton aventure ?

J’ai pris le risque de quitter mon emploi il y a deux ans maintenant et de me lancer sans parachute dans la voie de l’entrepreneuriat (sans chômage, car ils ne m’avaient pas accordé une rupture conventionnelle). Personnellement je ne le recommande pas, sauf si financièrement vous vous êtes bien préparé. De mon côté je m’étais plutôt bien préparé à ne pas avoir de revenus les premiers mois. Disons que les 6 à 8 premiers mois sont vraiment difficiles car vous investissez beaucoup de temps, d’argent, d’énergie, et que vous êtes au démarrage, donc l’activité n’est pas régulière. Heureusement, que je m’étais préparé financièrement ce qui m’a permis d’investir en publicité, et vu que je maîtrise le marketing et la communication j’ai réussi rapidement à créer un concept et une communauté. Après un an, j’ai réussi à me tirer un meilleur salaire que lorsque j’étais salariée.
Je pense qu’il faut bien préparer son projet, être prêt à avoir des débuts difficiles, mais travailler avec toujours le même enthousiasme en attendant que ses efforts portent leurs fruits !
Aujourd’hui, j’en suis plutôt à un stade où j’essaie de travailler sur une nouvelle stratégie, qui me permettrait de créer un système autour de moi, pour que l’entreprise continue de tourner même quand je ne suis pas là ! Or aujourd’hui quand je ne suis pas là ou que je suis en vacances, tout s’arrête. Être sur le terrain et donner toute son énergie est très épuisant, dans le consulting déléguer c’est très complexe.

Une anecdote à partager ?

Dans ma vie d’entrepreneure, j’ai de nombreuses péripéties, car vous rencontrez beaucoup de monde et plus vous rencontrez du monde et plus vous tombez sur des clients géniaux comme des clients toxiques. Aujourd’hui je sais reconnaître un client nuisible et je sais dire non, car certes, il faut prendre du business, mais jamais aux dépens de sa santé mentale.
Mais si j’avais une anecdote à partager ce serait plutôt lorsque j’étais salariée car ça a été une raison supplémentaire de démissionner. Je dirais le jour où j’avais appris que la direction avait eu 100 000 euros de primes chacun, et que les syndicats nous avaient dit qu’ils allaient se battre pour nous avoir une prime au vu des très beaux résultats de l’entreprise et qu’ils ont fini par nous annoncer qu’on aurait une prime de 30 euros brut chacun, j’ai vraiment pensé ce jour là qu’en travaillant pour les autres j’allais avoir les miettes qu’ils voudraient bien me donner. Il fallait vraiment que je sois mon propre patron !

Quel est ton objectif d’ici 5 ans ?

Créer une école en ligne pour entrepreneurs. Je travaille aussi avec mon conjoint sur un projet de BD. J’adore diversifier mes activités et je considère qu’il ne faut jamais dépendre d’une seule source de revenus.
De plus, plus on se diversifie et plus on peut augmenter ses revenus, ce qui permet de faire plaisir à ses proches, de mettre à l’abris ses parents et d’aider les gens dans le besoin.
de primes chacun, et que les syndicats nous avaient dit qu’ils allaient se battre pour nous avoir une prime au vu des très beaux résultats de l’entreprise et qu’ils ont fini par nous annoncer qu’on aurait une prime de 30 euros brut chacun, j’ai vraiment pensé ce jour là qu’en travaillant pour les autres j’allais avoir les miettes qu’ils voudraient bien me donner. Il fallait vraiment que je sois mon propre patron !

Quel conseil donnerais-tu à une femme qui se lance dans l’entrepreneuriat ?

Je dirais de se préparer, de prendre le temps de travailler son projet, de faire son étude de marché, de se faire accompagner. De ne jamais se lancer comme cela à l’aventure sans se préparer et prendre le temps. Souvent les gens veulent se précipiter comme si leurs jours étaient comptés. Je pense qu’au contraire il faut prendre des risques, mais il faut le faire dans la sérénité, et préparer son saut à l’élastique.

Qu’est ce qui représente la femme pour toi ?

L’indépendance financière ! Les femmes aujourd’hui créent des entreprises, tout en ayant une vie de famille… Et moi ces femmes, je les trouve incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 30 =