Jeux Olympiques de la jeunesse Dakar(JOJ) 2022, une première en Afrique.

Le Sénégal va abriter en 2022 les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj), une première sur le continent Africain. Ces joutes sportives se tiendront du 22 octobre au 9 novembre 2022 juste avant la coupe du monde de football. Les autorités Sénégalaise s’activent avec le Comité Olympique International (CIO) pour la réussite dudit évènement.

C’est à la faveur du nouveau processus de sélection de l’hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que le Comité International Olympique (CIO) a choisi le Sénégal comme pays hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse prévus en été 2022 seront la quatrième édition des Jeux Olympiques d’été et la septième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ces joutes sportives auront lieu à Dakar Diamniadio et Saly. Depuis son élection lors de la session du Comité Olympique International (CIO) à Buenos Aires en octobre 2018, Dakar 2022 est entrée dans la phase finale du processus de sélection du pays hôte, suivie de la phase de co-construction pendant laquelle, les parties prenantes olympiques collaborent avec les autorités sénégalaises. Celles-ci travaillent à l’élaboration d’un plan d’édition DAKAR 2022 qui comprend un plan directeur, des concepts et un budget aligné sur « les objectifs stratégiques, adaptés et optimisés pour le contexte local.» Ce plan directeur des jeux Olympiques de la Jeunesse tient compte des résultats du bilan des Jeux Olympiques (JOJ) de Buenos Aires et des propositions relatives au programme des sports pour l’édition DAKAR 2022. D’ailleurs,  le Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS) et le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) ont procédé en janvier 2020 au lancement du compte à rebours J-1000. L’innovation de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2022 c’est l’ajout de deux disciplines pour les athlètes âgés de 15 à 18 ans : le baseball à 5 et le wushu (art martial.)

4 000 athlètes, 1 800 officiels et 700 journalistes du monde entier sont attendus lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) DAKAR 2022. Les épreuves de baseball à 5 et de whshu (art martial) sont prévues au Centre International de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio, à proximité du futur « Village Olympique. » Les autorités Sénégalaises travaillent également à rendre opérationnels les sites des 33 épreuves figurant au programme. Le coût des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) est estimé à 150 millions de dollars (soixante millions en charge du Sénégal, soixante millions en charge du Comité International Olympique (CIO) et les trente millions restants devraient faire l’objet de discussions avec comme objectif, éviter une hausse exponentielle. Pour les autorités Sénégalaises, il est impératif de répondre au cahier des charges prédéfinis mais aussi et surtout d’adapter les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) 2022 aux réalités sénégalaises afin d’en faire un succès.  En fin 2019, Kirsty Coventry, Présidente de la commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) a effectué une visite à Dakar, ce qui lui a permis de voir les préparatifs pour l’organisation de cette manifestation olympique, la première en Afrique. Et, à cette même période, les dates, et le programme sportif pour ces jeux Olympique de la Jeunesse (Joj) ont été entérinés, ce qui a permis aux équipes et aux athlètes de disposer davantage d’informations en vue d’affiner leur planification pour leur participation à cet évènement sportif. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) 2022 détiennent déjà le record du plus important programme sportif de l’histoire des Jeux Olympiques avec l’inscription du breaking, du  skateboard, du karaté, de l’escalade et du surf. Un choix fait après une série de consultations avec les Comités nationaux olympiques, les Fédérations internationales de sport et la commission des athlètes du Comité International Olympique (CIO.) Plus de disciplines, telle est l’ambition des autorités Sénégalaises, un objectif qui permet d’élargir la carte des pratiques du sport au Sénégal et en Afrique, à l’unanimité, les responsables sportifs ont accepté une telle proposition. Des pourparlers approfondis sont ouverts et une planification des sites est en train d’être déroulée avec les diverses parties prenantes. Les épreuves se dérouleront dans des installations existantes afin d’optimiser l’utilisation des infrastructures. Le Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio est provisoirement retenu pour l’accueil des deux sports qui seront ajoutés. Ce complexe se situe à dix minutes du village olympique de la jeunesse et est proche du centre Dakar expo et accueille également les participants. Tous ces sites proposés pour accueillir les épreuves sont situés à Dakar (Stades Lépold Sédar, Senghor et Iba Mar Diop, à la Piscine Olympique, à l’écurie de la caserne Samba Diéry Diallo, à l’Aréne nationale de Pikine), dans la nouvelle ville de Diamniadio et dans la station balnéaire Saly (plan d’eau de la Somone, Golf de Saly, hôtels de la place.) Les Jeux olympiques de la jeunesse d’été de 2022 comprendront 244 épreuves dans 35 sports avec une égalité parfaite entre le nombre de femmes et d’hommes. Le breakdance, le skateboard, l’escalade, le surf et le karaté rejoindront les 28 sports de base. Il y aura 13 épreuves par équipes mixtes, 1 épreuve ouverte (équestre), 115 épreuves masculines et 115 épreuves féminines sans oublier le baseball et le wushu qui viennent d’être ajoutés. Depuis l’officialisation de la nouvelle de l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) 2022 par le Sénégal, les partenariats et conventions s’empilent sur la table du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) en vue de l’organisation et surtout de la réussite des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que le Sénégal accueillera en 2022. C’est ainsi que la France, la Chine, le Canada et les Etats-Unis se sont engagés en février 2020 pour l’une des grandes fêtes de la jeunesse que l’Afrique abrite pour la première fois en Afrique, l’honneur revenant au Sénégal. D’ailleurs, le Secrétaire d’Etat Américain Mike Pompeo a rencontré en février 2020, le Président du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS) et non moins membre du Comité International Olympique Mamadou Diagna Ndiaye lors d’un périple en Afrique qui l’a mené à Dakar, Luanda et Addis-Abeba. Au terme de l’audience, le chef de la diplomatie américaine s’est engagé à soutenir Dakar 2022. En effet, Mike Pompeo a décidé, au nom des Etats-Unis, d’aider le Sénégal à relever le défi de l’organisation de cet événement planétaire que le Comité International Olympique a confié au pays de la Téranga.
Un geste fortement apprécié par le président du Comité d’organisation (Cojoj), qui multiplie ses alliances et partenariats avec les grandes nations de ce monde, toutes décidées à œuvrer pour le succès et une réussite de ces Jeux qui font honneur au Sénégal. L’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) par le Sénégal en 2022 est une première en Afrique et dans l’histoire de l’olympisme. En effet, toute la jeunesse sportive du monde se donnera rendez-vous à Dakar. Le Sénégal se prépare à recevoir cette importante compétition en se préparant, en procédant à la réalisation d’infrastructures non sans s’atteler à des manifestations en faveur de la jeunesse et des sports. C’est dans ce cadre qu’en 2019, sous la supervision de son partenaire, le Marathon Eiffage Dakar a réuni le temps d’une journée la jeunesse Sénégalaise qui a  eu un avant-gout des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOj) Dakar 2022. Cette jeunesse a vécu au rythme du sport et des valeurs olympiques, au grand bonheur du Comité National Sportif Sénégalais (CNOSS) qui a déjà donné le coup de sifflet pour les prochains jeux de la jeunesse. Le thon est ainsi donné pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) Dakar 2022, Dakar 2022, c’est maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 15 =