Libye :Washington demande de désengorger.

L’ambassadeur par intérim des États-Unis à l’ONU, Richard Mills, déclare lors d’une visioconférence du Conseil de sécurité. « Nous demandons à la Turquie et à la Russie d’entamer immédiatement le retrait de leurs forces de Libye, mais aussi précise l’ambassadeur américain, des mercenaires étrangers et des substituts militaires qu’ils ont recrutés, financés, déployés et soutenus en Libye. »

Joe Biden ne cache pas son mécontentement sur la crise libyenne. Washington demande l’application de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre. Cet accord donnait trois mois aux mercenaires étrangers pour quitter le sol libyen. Prêt de 20 000 selon l’ONU

Le général, Khalifa Haftar est soutenu par les Russes de la compagnie privée Wagner, proche du Kremlin. De plus, l’Égypte et les Émirats arabes unis le soutiennent matériellement. De l’autre côté, le gouvernement de Tripoli reçoit un appui militaire par des drones armés et des rebelles syriens acheminés par la Turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 2 =