OMC : Une femme africaine à la tête !

La Nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala, est désormais la seule sur la liste pour la direction générale de l’OMC. La ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee a retiré sa candidature le vendredi passé.

L’arrivée de Joe Biden a tout changé. La nouvelle administration de la Maison-Blanche a donné sa bénédiction . L’ex-président des États-Unis bloquait la nomination de la Nigériane à l’OMC. La nomination nécessite l’accord des 164 pays membres.

En plus d’être la première femme à la tête de l’OMC, elle serait la première directrice générale venant de l’Afrique. Elle tient à préciser que « l’OMC doit se concentrer sur la pandémie de Covid-19 et la reprise économique mondiale ». Dans le mois d’octobre, Ngozi Okonjo-Iweala avait dit vouloir reconstruire l’organe de règlement des désaccords.

Elle pourrait être officiellement nominée avant la prochaine réunion du Conseil général de l’OMC prévue pour le premier mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =