Rassemblement du peuple: Thiat, GMS, Dame Mbodj, A. Aïdara, Guy Marius Sagna tirent à boulets sur le “maquis”

Les mouvements Frapp, France Dégage, Y’en a marre et plusieurs autres organisations de la société civile ont tenu un grand rassemblement ce vendredi 17 décembre, à la place Vieux Sing Faye. A cette occasion, les leaders politiques et activistes n’ont pas raté d’un iota le chef de l’Eta qu’ils accusent de tous les noms d’oiseaux.

Le Centenaire de Colobane etait bondé de grandes foules à l’appel de plusieurs organisations. En effet, des activistes, des politiciens et des leaders de mouvements ont participé à la manifestation de ce vendredi, 17 décembre. A cet effet, lors de la manifestation autorisée par le préfet de Dakar, beaucoup de leaders ont largement épilogué sur divers problèmes dont l’injustice qui gangrènent le pays.

L’activiste Thiat, du mouvement “Y’en à marre” qui a ouvert le feu sur l’accession de Macky Sall au pouvoir.” Macky Sall au pouvoir. Nous avons fait une erreur de casting. comme président de la République”.

Pour le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi pour la mairie ville de Guédiawaye, Ahmed Aidara, les magistrats doivent prendre leur responsabilité et leur indépendance pour l’indépendance de la justice. Selon le journaliste, il faut la séparation des pouvoirs qui sont le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire.

Le leader de Guédiawaye La Book n’a pas manqué le président de la République Macky Sall et son frère Aliou Salle.

Toutefois, l’activiste Guy Marius Sagna soutient qu’Il nous faut une justice au service du développement et de l’émergence, qui protège les deniers publics.

Avec le slogan “Yonna ngi Jeng”, une quinzaine d’organisations de la société civile et partis politiques se sont  rassemblées ce vendredi sur les Allées du Centenaire. Ils dénoncent “une justice à deux vitesse au Sénégal.”

Guy Marius Sagna à l’occasion,  n’a pas pas été tendre avec certains magistrats. “Il y a certains d’entre eux qui refusent d’être indépendants, honte à eux”,  a-t-il lancé lors de sa prise de parole.

L’activiste n’a pas aussi épargné les Sénégalais qui, dit-il, favorisent la corruption dans le fonctionnement de la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 9 =