RDC : Assassinat de l’ambassadeur d’Italie.

“Aujourd’hui, l’Italie pleure la perte de deux de ses fils et embrasse leurs familles”, déclare le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio. “Tous les efforts seront faits pour faire la lumière sur ce qui s’est passé”, ajoute-t-il.

Selon les responsables du parc national des Virunga, proche du site d’attaque, c’est une tentative d’enlèvement qui aurait mal tourné. L’attaque s’est produite vers 10h15, heure locale (08h15GMT) non loin de la ville de Kanyamahoro, au nord de Goma.

L’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, était en voyage ce lundi depuis Goma pour visiter un “un programme scolaire” dans le village de Rutshuru à l’est, annonce le Programme alimentaire mondial (PAM) à Rome dans un communiquer. “L’attaque a eu lieu sur une route qui avait été autorisée à circuler sans escorte de sécurité”, ajoute-t-il. Différentes milices armées s’affrontent fréquemment dans l’est du pays, où intervient une importante force de l’ONU pour maintenir la paix.

“Les assaillants, au nombre de 6 et munis de 5 armes de types AK47 ainsi que d’une machette, ont procédé par des tirs de sommation avant d’obliger les occupants des véhicules à descendre et à les suivre dans le fin fond du Parc, et ce, après avoir abattu l’un des chauffeurs afin de créer la panique” explique la presse congolaise dans un communiqué. Alertés par des tirs des armes automatiques, les écogardes et les éléments des forces armées de la RDC présents dans la zone ont poursuivi les assaillants.

“A 500 m, les ravisseurs ont tiré à bout portant sur le garde du corps décédé sur place et sur l’ambassadeur, le blessant à l’abdomen. Ce dernier a succombé à ses blessures, une heure plus tard, à l’hôpital de la Monusco de Goma”, apprend-on.

Luca Attanasio représentait l’Italie en République démocratique du Congo depuis 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 28 =