Tchad: à peine constitué, le Conseil militaire de transition fait déjà polémique

Au Tchad, la mort du président Idriss Déby Itno a été annoncée ce mardi 20 avril par un Conseil militaire de transition (CMT). Il a annoncé en même temps la suspension de la Constitution ainsi que la dissolution du gouvernement et du Parlement. Le président de l’Assemblée nationale aurait refusé d’assurer l’intérim.

Idriss Déby est sans doute décédé un peu plus tôt que ne l’a annoncé le Conseil militaire de transition. Dès lundi soir en effet, les tractations pour sa succession ont commencé. Autour des hauts gradés convoqués à la présidence se trouvait aussi le président de l’Assemblée nationale qui, selon nos informations, a décliné la proposition d’assurer la transition. Il a évoqué son âge avancé et surtout la complexité de la situation sécuritaire pour demander aux militaires de combler la vacance de pouvoir, indique une source sécuritaire. Des informations que le concerné n’a pas confirmé mardi soir.

C’est ainsi que naîtra le Conseil militaire de transition (CMT), qui se donne un an et demi pour organiser de nouvelles élections, ajoute la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 − 2 =