LE MAL DE TÊTE

Le mal de tête, tout le monde connaît ! Mais parfois, il ne s’agit pas de douleurs passagères mais d’un véritable calvaire… Certaines personnes voient leur vie gâchée par la migraine. Malgré cela, le fatalisme et/ou l’ignorance conduisent à une minimisation et un non-diagnostic, sachez distinguer les simples maux de têtes des vraies migraines.

La migraine, une maladie très fréquente!
La définition de critères précis pour parler de migraine a permis de mieux identifier le nombre de personnes migraineuses en France. Les chiffres sont considérables puisque selon les études réalisées , 12,5 % de la population adulte serait atteinte par la maladie. Un des éléments les plus étonnants révélé par ces études est que plus du quart des personnes atteintes ne s’identifient pas comme migraineuses, alors qu’elles en présentent toutes les caractéristiques. Ce sont les “migraineux qui ignorent”, le cas de 1,7 millions de personnes en France. Les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes. On estime qu’il y a en tout 11 millions de migraineux en France.

Comment distinguer la migraine du simple mal de tête ?

La migraine est bien définie et son diagnostic nécessite la présence des signes suivants :

  • Crises douloureuses de 4 à 72 heures entre lesquelles les symptômes disparaissent complètement ;
  • La douleur est pulsatile, ce qui veut dire que l’on a l’impression qu’elle “bat” de façon régulière au rythme des battements du cœur, et elle prédomine d’un seul coté du crâne ;
  • La lumière, le bruit et le mouvement accentuent la douleur, éventuellement accompagnée de nausées et de vomissements.

Des facteurs déclenchant

Huit fois sur dix les migraines surviennent dans des conditions particulières :

  • Fatigue, manque de sommeil
  • Stress
  • Consommation de certains alcools ou aliments(chocolat, alcool, alimentation trop riche).

Les facteurs incriminés sont aussi multiples que divers. Ils changent même parfois d’une crise à l’autre. Les migraineux déclarent ainsi en moyenne au moins quatre facteurs déclenchant.Des traitements existent… mais sont souvent ignorés.Malgré l’existence de nouveaux médicaments spécifiques, à même de soulager les symptômes de la crise de migraine, de nombreuses personnes continuent à faire appel à des traitements antalgiques (contre la douleur) classiques dont l’efficacité reste très aléatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 18 =


À la une