Réélection en Ouganda !

Au pouvoir depuis 1986 en Ouganda le président Yoweri Museveni, a été réélu le samedi 16 janvier, pour un sixième mandat avec 58,64 % des voix, a annoncé la Commission électorale, alors que de son principal adversaire, Bobi Wine, a obtenu 34,83 % des voix.

Des craintes ont émergé quant à l’équité et à la transparence du scrutin au cours de cette campagne plus violente que les précédentes, où des journalistes, des critiques du régime et des observateurs ont été empêchés de faire toutes activités.

M. Wine – Robert Kyagulanyi Ssentamu de son vrai nom – , dénonçant « une mascarade complète » et estimant avoir  remporter l’élection. Selon M. Wine, cette élection a connu « le pire trucage jamais connu » en Ouganda. Il a promis de fournir des preuves vidéo à l’appui une fois l’accès à l’internet rétabli.

Le parti de M. Wine, n’a pas exclu la possibilité de manifestations. « Les gens sont en colère parce que leur vote a été volé. Ils n’ont pas besoin de moi ou de Bobi [M. Wine] pour leur dire de se mettre en colère, a déclaré le porte-parole du NUP, Joel Ssenyonyi. Même nous, nous ne pouvons pas les contrôler. »

Depuis vendredi soir, des soldats encerclent le domicile du député de 38 ans et ex-chanteur de ragga, populaire auprès de la jeunesse ougandaise. Son parti dénonce « une assignation à résidence », là où le gouvernement affirme que les militaires assurent sa sécurité.

Natalie Brown, l’ambassadrice américaine en Ouganda, a annoncé mercredi que les États-Unis annulaient une mission d’observation prévue pour ce vote, la majorité de leurs observateurs s’étant vu refuser une accréditation par le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 4 =